Ce signe astrologique exubérant manque pourtant de confiance en lui

·2 min de lecture

Ce signe de Feu est réputé pour être l’un des plus matérialise du zodiaque. Doté d’un égo surdimensionné, ce dernier déteste également montrer ses faiblesses… Pourtant, ce natif qui semble si sûr de lui manque généralement de "self esteem".

Parmi les douze signes du zodiaque, l'un d'entre eux adore attirer le feu des projecteurs ! Ce dernier aime que tout le monde le regarde, un comportement qui peut le faire passer pour quelqu'un de sûr de lui... Pourtant, il n'en est rien... Ce natif manque cruellement de confiance en lui.

Le Lion (23 juillet -23 août)

Signe de Feu par excellence, le Lion est un bon vivant qui aime attirer l'attention ! En effet, ce natif possède un gros égo et souhaite être le meilleur, le plus beau, le plus fort, et que tout le monde l'admire ! Ainsi, ce signe très matérialiste et constamment sur son 31. Vêtements, accessoires, parfum, coiffure, ce dernier ne laisse rien au hasard pour être toujours au top... Même si c'est pour sortir aller faire ses courses ! La raison ? Le Lion aime recevoir des compliments... Des mots qui le rassurent puisque contrairement aux apparences et à ce que ce natif dégage aux premiers abords, ce signe de Feu n'a pas confiance en lui ! Très perfectionniste, le Lion a tendance à être encore plus exigeant avec lui-même qu'avec les autres... Un comportement qui peut pousser ce natif à se dévaloriser lorsqu'il n'atteint pas ses objectifs. S'il échoue dans n'importe quel domaine, au fond de lui, le Lion se sentira mal, mais extérieurement, ce natif ne laissera strictement rien paraître ! Et pour cause, le Lion préfère que ses proches le voit comme quelqu'un de sûr de lui... Par conséquent, il cache...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles