Ces signes qui montrent que votre shampoing n'est pas (ou plus) adapté à vos cheveux

Parce que c’est le premier soin pour vos cheveux, votre shampoing doit être parfaitement adapté aux besoins de votre chevelure. Utilisez-vous la bonne formule ou devriez-vous en changer ? On fait le point sur les signes qui montrent que vous devriez changer de shampoing.

Votre cuir chevelu fait des siennes

Votre cuir chevelu est sensible, gras ou, au contraire, très desséché ? Votre shampoing pourrait bien avoir sa part de responsabilité… Car comme le rappelle Hovig Etoyan, gérant du salon éponyme dans le 6e arrondissement de Paris*, "un shampoing sert avant tout à laver le cuir chevelu". Or, beaucoup de personnes pensent, à tort, qu’un shampoing a pour rôle de cajoler les longueurs. "On ne choisit jamais son shampoing en se disant 'ça va adoucir ou réparer mes pointes'", complète le coiffeur. "Tant mieux si les longueurs bénéficient au passage de l’action du shampoing mais si celui-ci ne traite pas le cuir chevelu en priorité, la chevelure ne respirera pas correctement". Ne l’oublions pas, c’est au niveau du cuir chevelu que se joue la bonne croissance des cheveux. En prendre soin vous garantit des cheveux plus brillants, plus denses, plus forts et qui cassent moins facilement.

Vous l’aurez donc compris, pour mettre la main sur le bon shampoing, vous devez d’abord analyser votre cuir chevelu : est-il normal, gras, sec, sensible... ? Un rendez-vous avec un.e coifffeur.se ou un.e dermatologue peut vous aider à poser le bon diagnostic et à choisir le produit idéal. Concernant les longueurs, l’eau et le shampoing qui coulent dessus lors du lavage se chargent de les assainir. En revanche, ce n’est pas ça qui les soignera. Pour une belle crinière vigoureuse, il est important d’utiliser un après-shampoing ou un masque adaptés à vos autres problématiques capillaires, en complément du shampoing.

Lire aussi :

Masser son cuir chevelu, l'assurance de beaux cheveux

Vos cheveux manquent de mouvement et de fluidité

Vos cheveux manquent de légèreté ? Même après un shampoing, vous avez l’impression que votre chevelure est "plombée" ? Plusieurs explications sont possibles.

Cela peut être dû à l'utilisation d'un shampoing dont la formule renferme beaucoup de silicones. Ces ingrédients - de plus en plus évincés des formules - donnent l’impression d’une chevelure en parfaite santé : les longueurs sont douces, faciles à coiffer, brillantes… Mais avec le temps, et à mesure de trop les utiliser, les cheveux étouffent et sont "plombés", les silicones pouvant, à très forte dose, empêcher la bonne pénétration des actifs de soin dans la fibre capillaire. Ainsi, se tourner vers des formules plus naturelles est une bonne façon de retrouver une chevelure plus fluide. Mais attention, si vous utilisez des shampoings et des soins capillaires de ce type depuis plusieurs années, il se peut qu’une période de transition soit nécessaire. Dans un premier temps, votre chevelure peut paraître plus terne et moins douce au toucher. Vos cheveux ont besoin d’un temps d’adaptation, mais pas d’inquiétude : ils retrouveront rapidement une jolie texture.

Lire aussi :

Sulfates, parabènes, silicones : faut-il les bannir de nos shampoings ?

Autre explication possible à ce manque de légèreté : peut-être que votre shampoing a fait son temps. Traduction ? On ne garde pas un même shampoing toute sa vie. "Les besoins du cuir chevelu évoluent régulièrement, au fil des saisons, des bouleversements hormonaux ou encore en fonction des cycles du cheveu", indique Hovig Etoyan. "Une fois que le shampoing a fait son travail, on peut avoir l’impression qu’il ne fait plus d’effet. Il faut alors effectuer un nouveau diagnostic capillaire pour s’adapter à l’état actuel des cheveux". Pour ne pas habituer vos cheveux à une formule qui finirait par devenir inefficace, l’idéal est de changer de shampoing régulièrement, "pas toutes les semaines non plus, mais dès que nécessaire en fonction de l’état des cheveux", précise notre expert.

Vos cheveux manquent de brillance

Vous utilisez un shampoing parfaitement adapté à votre cuir chevelu, et pourtant, vous avez l’impression que votre chevelure continue de faire grise mine ? "En réalité, une chevelure ne présente rarement qu’une seule problématique capillaire", souligne notre professionnel. Par exemple, votre cuir chevelu peut être sec, avec une tendance aux pellicules. Dans ces cas-là, le bon réflexe est d'alterner les shampoings : une formule hydratante/nourrissante puis une formule traitante contre les pellicules. Cette alternance peut se faire au cours d’un même lavage (un premier shampoing avec une formule et un second avec l’autre), ou sur des lavages espacés (un jour, un shampoing). Idem si vos cheveux sont colorés, il est toujours intéressant d’utiliser des shampoings spécifiques pour conserver un maximum de brillance et d’éclat sur le long terme.

Lire aussi :

Mode d'emploi pour des cheveux brillants

Vos racines ont tendance à graisser très vite

Plusieurs facteurs peuvent être responsables d’un cuir chevelu gras : un dérèglement hormonal, le stress, une mauvaise alimentation, l’usage de produits non adaptés, une période de grande fatigue… Les cheveux lisses et fins sont également souvent concernés par les excès de sébum à cause de leur nature qui facilite la glisse du sébum depuis les racines jusqu’aux pointes. Dans ces cas-là, un shampoing spécial cheveux gras est recommandé.

Mais si vos racines restent brillantes malgré l’utilisation d’une formule adaptée, il se peut que le problème vienne de la manière dont vous appliquez votre shampooing. En effet, la gestuelle est très importante. Pas besoin de mettre trop de produit, une petite noisette suffit. Ensuite, appliquez le shampoing sur le sommet de votre crâne en massant votre tête avec la pulpe de vos doigts et en effectuant de légers mouvements circulaires. Le but de cette manœuvre ? Décoller les racines pour éliminer tout le sébum et les petites impuretés qui s’y sont nichées. Bien sûr, vos gestes doivent toujours rester doux pour ne pas agresser votre cuir chevelu. Lavez vos cheveux doucement, sans appuyer ni frictionner trop énergiquement car cela stimule les glandes sébacées qui produisent le sébum. Un bon rinçage est enfin nécessaire pour enlever tous les résidus de shampoings, avant de passer à l'après-shampoing et au masque.

Lire aussi :

Comment espacer les shampoings sans avoir les cheveux gras ?

* 11, rue Coëtlogon, 75006 Paris



Plus de "Beauté" :