Le silence, mon nouvel atout équilibre

Voitures, télé, radio, travaux… il y a du vacarme partout. Cette pollution sonore s’immisce dans notre cerveau et nous use à petit feu. Aujourd’hui, on sait qu’une exposition prolongée au bruit a un effet négatif sur la santé, bien au-delà de nos seules oreilles. Selon l’Organisation mondiale de la santé, plus de 340 millions de personnes en Europe occidentale perdraient des années de vie saine à cause de ces sursollicitations auditives. S’offrir des plages de silence est donc une nécessité pour notre équilibre physique et mental.

Le silence soulage notre cerveau qui, se sentant moins agressé, arrête de sécréter toxines et autres hormones du stress (adrénaline et cortisol). Très vite, nous nous sentons plus sereine. Sur le long terme, se préserver du bruit évite les épisodes de déprime voire de dépression. En chassant stress et anxiété, la qualité du sommeil s’en trouve améliorée. Non seulement, nous nous endormons plus facilement, mais les réveils et cogitations nocturnes disparaissent. Mieux reposée, on gagne en concentration et en créativité. Une étude de 2013* a d’ailleurs montré que le silence favorisait la croissance de nouveaux neurones. À bon non-entendeur, salut !

S’il nous permet de nous poser, de souffler, le silence nous offre aussi un espace personnel, pour nous recentrer, nous reconnecter avec nous-même. Le calme nous invite à mieux nous écouter, à prendre conscience de ce qui se joue au fond de nous : nos préoccupations, nos peurs, nos questionnements… On va plus (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles