Simone Ashley : pourquoi elle ne jouera plus dans « Sex Education » ?

·1 min de lecture

L’actrice vient d’annoncer qu’elle ne ferait pas partie du casting de la saison 4 de « Sex Education ».

Elle est une des actrices les plus en vogue du moment, Simone Ashley s’est fait connaître du grand public grâce à son rôle d’Olivia dans la série « Sex Education ». Un personnage de jeune fille populaire qui forme un trio infernal avec la sarcastique Ruby et l’excentrique Anwar. Pourtant, il semblerait que l’actrice ait décidé de tirer sa révérence. Alors que le show est officiellement renouvelé pour une quatrième saison sur Netflix, la comédienne vient de dévoiler qu’elle ne ferait pas partie du casting. « On me pose souvent la question à propos de " Sex Education " mais la réponse est non », a-t-elle déclaré au média « This Morning ». Pour justifier son absence lors de la suite des aventures d’Otis et Maeve au lycée Moordale, Simone Ashley a simplement répondu en riant : « Je suis une fille "Bridgerton" maintenant. »

À lire aussi >> Bridgerton : on a classé les personnages de la série Netflix

Des confidences sur la saison 3 de « Bridgerton »

En effet, Simone Ashley est la star de la saison 2 de la série à succès « La chronique des Bridgerton », sous les traits de Kate Sharma. La jeune femme a su conquérir le cœur de l’aîné de la tribu Bridgerton, Anthony, mais aussi celui des aficionados du show. À propos de son partenaire à l’écran, Jonathan Bailey, Simone Ashley a affirmé : « C’est une personne tellement merveilleuse, un ami merveilleux - nous avons une excellente chimie ensemble. » Si le duc de Hastings...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - Simone Ashley (Bridgerton) se tatoue elle-même sur les conseils d'un prisonnier : "J'ai suivi ses instructions"

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles