Et si on s'inspirait du "Noël des femmes" irlandais ce 6 janvier ?

Connaissez-vous le "Noël des femmes" ? Ce n'est pas la plus reconnue des traditions, et c'est bien dommage. Elle nous conduit tout droit en Irlande. Là-bas, les femmes ont une manière bien à elles d'y fêter la fin des festivités de décembre : en se rendant... dans le pub le plus proche. Ainsi s'illustre le "Nollaig na mBan" - son appellation en gaélique- célébré chaque 6 janvier.

Durant cette journée très spéciale, non seulement les femmes se reposent entre copines, mais les hommes restés au foyer sont de leur côté censés s'acquitter des tâches ménagères pour la journée, s'occuper des enfants et préparer les repas. On nage en plein de conte de fées féministe.

La charge mentale des fêtes

Entre les lignes, difficile de ne pas voir là une réponse à un phénomène toujours d'actualité : la charge mentale considérable des femmes durant les fêtes de fin d'année. Un nombre hallucinant de tâches est trop souvent assigné aux dames en cette période : faire les courses, acheter et emballer les cadeaux pour toute la famille, réserver les voyages si voyage il y a, concocter les plats, s'assurer du ménage, rédiger les cartes de voeux...

C'est à cette triste réalité que semble vouloir répondre cette journée au pub sororale - comme le relate Mental Floss. Des promotions sont mêmes réservées aux femmes dans les bars et les restos irlandais le 6 janvier. "Étant donné qu'il existe toujours un déséquilibre extrêmement injuste entre les genres, une journée ne changera rien à cela, mais cela ne peut pas non plus faire de mal", s'enthousiasme le site. Certes. D'autant plus que cette célébration met aussi en lumière une autre réalité : l'inégale répartition des tâches ménagères au sein du couple.

Pas le plus charmant des contes s'il en est... Alors, à quand un "Noël des femmes" en France ?

Retrouvez cet article sur Terrafemina