Sirops pour la toux et allergie : la mise en garde de l’ANSM concernant ceux à base de pholcodine

Alertée par de nouvelles données probantes, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) vient de publier une mise en garde importante à propos de sirops pour la toux.

Certains contiendraient en effet de la pholcodine, composé synthétisé à partir d’opium, qui pourrait entraîner de graves réactions allergiques aux curares. Or, des curares sont utilisées lors des anesthésies générales. Ce risque d’allergie grave subsisterait même si l’anesthésie a lieu plusieurs semaines après la prise de sirops de ce type, déplore l’ANSM, qui envisage donc de suspendre les autorisations de mise sur le marché des sirops antitussifs à base de pholcodine. Un rappel de toutes les références est également prévu dès ce mois de septembre 2022.

“Compte tenu du caractère non indispensable de ces sirops et de l’existence d’alternatives thérapeutiques, nous estimons que leur rapport bénéfice / risque est défavorable”, indique encore l’ANSM, qui détaille sur son site la liste des médicaments concernés, ainsi que la procédure à suivre pour les patients et les professionnels de santé.

Plusieurs sirops sont concernés, notamment le Dimétane de Biocodex, le Biocalyptol de Zambon, mais aussi le générique Pholcodine Biogaran. Ces sirops sont utilisés pour soulager les toux sèches et les toux d’irritation, chez l’adulte mais aussi chez l’enfant de plus de 30 mois et de plus de 15 kg. Ils ne...

Lire la suite