Skin cloud : cette tendance bluffante crée une peau parfaite et un teint glow illico... C'est le maquillage lumineux du moment

·1 min de lecture

La tendance maquillage Skin cloud est née de la pandémie ! Oublié le teint éclairé à outrance par de l’highlighter ! Le visage se pare d’une lueur d’ange qui dépose sur le visage le tendre baiser d’un nuage.

Alors que le Glass skin dominait depuis quelque temps les mises en beauté, place à une nouvelle tendance maquillage : le Skin cloud. Ce maquillage que l’on pourrait par traduire par « peau de nuage » offre au teint un aspect vaporeux, duveteux et aérien. Le résultat est assez onirique. Le visage se pare d’une « lueur brumeuse, floue, comme éclairée de l’intérieur. Pensez au soleil qui brille à travers un nuage » explique la maquilleuse. Le Skin cloud est une fabuleuse alliance de rendus wet, matifié mais aussi frais. Le teint est sublimé d’une dimension floue sophistiquée et glamour, comme tout droit sortie « d’une peinture rococo ».

En cette période où le manque cruel d’évasion se fait sentir, le Skin cloud tombe à point nommé pour nous faire rêver et nous embarquer vers d’autres horizons. Réunions collectives via zoom, appels en visioconférence, distanciation… Le skin cloud né de la pandémie et des nouvelles pratiques : « Les personnes ont besoin de plus de dimension en raison du monde virtuel dans lequel nous vivons » explique un maquilleur. Le port du masque mais aussi les multiples confinements ont modifié notre approche de la beauté. L’époque est portée par une impulsion placée sous le signe du naturel. Cachée par le masque, le maquillage de la bouche est délaissé, tandis que le regard se voit lui accentué à grands renforts de mascara, d’eyeliner ou de produit pour les sourcils.

Les étapes...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles