Skoda Enyaq iV 80 et famille Poussin

·2 min de lecture

Après Madagascar à pied, les explorateurs préférés de Paris Match ont entrepris une nouvelle aventure: une longue distance au volant de la première familiale tout électrique du constructeur tchèque.

«On a l’impression d’être en avion. Même lumière, même confort, même silence, avec le léger bruissement de l’air sur la carlingue, sans compter le sentiment plaisant de ne pas impacter l’environnement.» (Sonia, la mère)

«Cette voiture est une évidence. Dans quelques années, mes enfants me demanderont comment on a pu rouler au diesel pendant un siècle.» (Philaé, la fille)

Lire aussi:Madagascar : la longue marche de la famille Poussin

«Grâce au grand écran, au toit ouvrant et aux accélérations fulgurantes du moteur électrique, on se sent comme un Jedi dans un vaisseau de “Star Wars”.»(Ulysse, le fils)

«Comme les zébus qui tractaient notre charrette durant nos quatre ans d’expédition à Madagascar, cette voiture électrique invite à une conduite paisible.Elle prône une mobilité douce en accord avec nos principes de vie.» (Sonia)

«Arrivés chez nos amis, je me suis branché sur la prise de leur garage. La charge complète de la batterie exigeait 41heures. Sur une borne du réseau Ionity, il ne nous a fallu que 50 minutes... Ça change la vie.» (Alexandre, le père)

«Sitôt qu’on se met à rouler (trop) vite, l’autonomie est divisée par deux et il manque une information clé: à quelle allure dois-je rouler si je veux rallier ma destination? À moins d’être organisé comme un coucou suisse, je ne me vois pas encore traverser la France avec.» (Alexandre)

LEUR ACTUALITÉ Trois ans après la fin de leur incroyable périple qui les a vus parcourir 5000 kilomètres à pied, et en famille, dans la nature malgache, les Poussin ont sorti le premier tome de leur saga, baptisé «Madatrek». À la rentrée, France 5 rediffusera les 16 épisodes de 52 minutes retraçant leur aventure.

(...)
Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles