Slimane se confie sur un terrible épisode de sa vie : l’assassinat de son colocataire

·1 min de lecture

En 2019, leur choix de s’associer en duo en avait surpris plus d’un. D’un côté Vitaa, chanteuse déjà bien ancrée sur la scène musicale française, et de l’autre Slimane, jeune talent découvert trois ans plus tôt grâce à sa victoire dans The Voice. Pourtant, leur album Versus a connu (et continue de connaître) un succès immédiat. Numéro un des ventes en 2020, écoulé à plus de 750.000 exemplaires, celui-ci a même été certifié disque de diamant. S’ils chantent aujourd’hui chacun de leur côté – Vitaa vient de dévoiler un titre en collaboration avec Camélia Jordana et Amel Bent, tandis que Slimane vient de sortir une reprise de Belle, chanson issue de la comédie musicale Notre-Dame de Paris, avec Dadju et Gims – les deux artistes restent très proches et n’excluent pas la possibilité de se produire ensemble de nouveau.

Jeudi 8 avril 2021, Vitaa et Slimane ont accepté de se confier dans les colonnes de Paris Match. Auprès de nos confrères, le jeune chanteur de 31 ans revient sur les épisodes de sa vie qui ont influencé sa musique : de ses histoires d’amour, au racisme et à l’homophobie dont il a été victime, en passant par le meurtre de son ami et colocataire… Slimane raconte ainsi avoir composé l’un de ses titres phares après cette expérience traumatisante. “J’ai écrit Ne me laisse pas parce que mon coloc s’est fait assassiner dans un parc”, confie-t-il. “J’ai fait confiance à la vie. / Mais j’ai compris qu’elle ne valait rien quand Abdoulaye est parti. / J’ai pas le temps moi de faire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite