Slow living : comment adopter cette tendance lifestyle qui invite à ralentir ?

Slow living : comment adopter cette tendance lifestyle qui invite à ralentir ?

Adieu agenda de ministre, course contre la montre et menace constante de burn-out. Et si la tendance n’était plus d’être débordé en permanence mais plutôt de s’accorder un peu de répit ? A l'inverse de la pratique consistant à passer de ses obligations professionnelles à ses tâches privées sans reprendre son souffle, le slow living propose de relativiser et prendre le temps de se détendre. Décryptage de cette philosophie, à appliquer dans son intérieur.

Slow living : en quoi ça consiste ?

Le slow living ou « vie lente » en français propose donc de ralentir le rythme ; à contre-courant des diktats d'une société prônant la surperformance et la surproduction. En effet, avec Internet et les réseaux sociaux, nous nous sommes accoutumés à l’immédiateté pour tout, depuis les délais de livraison jusqu’à la vitesse de réponse à un message. La slow life propose invite à prendre le temps de profiter pleinement de l’instant présent. Objectif : avoir une vie plus équilibrée, plus reposante et moins stressante. Une philosophie qui concerne aussi nos intérieurs , qui doivent être relaxants ! Dans ce cadre, pensez minimalisme, éthique et simplicité au moment de décorer.

Slow living : l’origine

Le slow living découle du mouvement Slow Food, né entre les années 1980 et 1990 en Italie. A l'opposé des fast food, ce mouvement proposait de mettre l’accent sur des préparations plus traditionnelles, plus lente et une alimentation saine et fraîche. Ce mouvement contestait également la surconsommation et le matérialisme. Depuis, cette philosophie a été déclinée et appliquée à d’autres aspects de la vie comme la slow deco, le Lire la suite sur Le Journal de la Maison