Smecta, Voltarène, Maxilase… Voici la liste des médicaments à éviter en 2023

© MJ_Prototype/iStock

Comme chaque année, la revue médicale « Prescrire » a dévoilé sa liste médicaments considérés comme plus dangereux qu’utiles à notre santé. Dans cette liste noire de 107 références, 88 sont commercialisées en France.

Pour la onzième année consécutive, la revue médicale « Prescrire » vient de publier sa liste des médicaments « à écarter » afin de « ne pas nuire aux patients et éviter de leur faire courir des risques disproportionnés ».

Cette année, ce sont 107 médicaments figurent qui figurent sur cette liste noire, dont 88 commercialisés dans l’Hexagone, qui peuvent s’avérer non seulement inefficaces, mais aussi parfois dangereux pour la santé.

Lire aussi >> Pénurie de Doliprane pour enfants : les réponses d’une pédiatre aux questions que vous vous posez

Un risque de « dommages disproportionnés pour les patients »

Pour établir cette liste, « Prescrire » a passé en revue la composition de l’ensemble des médicaments commercialisés en France et a établi leur balance bénéfice-risque. Il s’avère que 107 d’entre eux contiennent des molécules soupçonnées d’occasionner « des dommages disproportionnés pour les patients ».

Parmi ces médicaments épinglés, certains figurent dans bon nombre de boîtes à pharmacie. C’est le cas du Smecta. Indiqué en cas de diarrhée aiguë, il est déconseillé par « Prescrire » « en raison de sa pollution naturelle par le plomb ».

Le Vogalib, prescrit contre les vomissements, expose quant à lui à des troubles du rythme cardiaque, à un risque d’AVC et de mort subite. Le sirop pour la toux Maxilase est aussi épinglé par la revue médicale en raison de la...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi