Sobriété énergétique : le plan des grandes enseignes pour éviter la pénurie d’électricité

© Xose Bouzas/Hans Lucas/AFP

Les acteurs de la grande distribution ont annoncé ce 18 juillet qu’ils avaient adopté un plan de sobriété énergétique, déployé cet automne. Quatre jours plus tôt, Emmanuel Macron avait demandé de rentrer « dans une logique de sobriété »

Extinction des enseignes dès la fermeture, réduction de l'éclairage, voire baisse de la température: le secteur de la grande distribution, de E.Leclerc à Picard en passant par Carrefour ou Casino, s'est accordé sur un plan de « sobriété énergétique » qui sera déployé à l'automne, selon un communiqué transmis ce 18 juillet.

« Devant le risque de pénuries d'approvisionnement électrique annoncées par le gouvernement pour cet hiver », la fédération Perifem, qui rassemble l'ensemble des acteurs de la distribution pour agir sur les sujets énergétiques ou environnementaux, a défini des « mesures communes et concrètes » pour baisser la consommation d'énergie des magasins, à compter du 15 octobre.

Extinction des enseignes lumineuses dès la fermeture

Il est prévu d'éteindre les enseignes lumineuses « dès la fermeture du magasin » - contre en général une heure après la fermeture actuellement - et de « systématiser la baisse d'intensité lumineuse », en réduisant de moitié l'éclairage de la surface de vente avant l'arrivée du public et de 30% lors des « périodes critiques de consommation ».

Lire aussi >> Énergie : le gouvernement prévoit de relancer une centrale à charbon

Sont également prévues d'autres mesures comme « la coupure du renouvellement d'air la nuit, le décalage de la production de glace » et des mesures d'urgence prévoyant notamment de baisser la température des points de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles