La société BioNTech va lancer un essai clinique pour tester l’ARNm contre le cancer

La plupart d’entre nous ont découvert son nom lors de l’émergence de vaccins contre la Covid-19. Dans un communiqué, la société allemande de biotechnologie BioNTech a annoncé avoir mis au point un potentiel traitement contre le cancer basé sur la même innovation que son vaccin anti-Covid : l’ARN messager (ou ARNm).

Les essais cliniques, qui auront lieu au Royaume-Uni, pourraient commencer dès l’automne prochain, l’objectif étant de traiter jusqu’à 10 000 patients avec ce candidat-médicament d’ici la fin 2030.

Rappelons que, dans le cadre du Sars-CoV-2, la technologie de l’ARN messager consiste, non pas à injecter un virus “diminué” ou intactivé, mais à injecter un fragment d’ARNm du virus, afin qu’il conduise à la production de la protéine Spike, présente sur l’enveloppe du virus. Le système immunitaire reconnaît alors cette protéine comme un agresseur et produit des anticorps en conséquence. Dans le cadre du cancer, le but est de cibler certaines protéines afin de faire réagir le système immunitaire pour qu’il s’attaque spécifiquement aux cellules cancéreuses.

Notre objectif est d'accélérer le développement d'immunothérapies et de vaccins en utilisant des technologies que nous étudions depuis plus de 20 ans. La collaboration couvrira divers types de cancer et maladies infectieuses affectant collectivement des centaines de millions de personnes dans le monde. En cas de succès, cette collaboration a le potentiel d'améliorer les résultats pour les patients et de fournir un accès précoce à notre suite...

Lire la suite