Comment Sofia, née sans bras, étudie et conduit

·1 min de lecture

La jeune femme, qui est née sans membres supérieurs, gère toutes les tâches du quotidien à l’aide de ses pieds. 

« J’ai compris dès la maternelle que j’avais une différence », explique Sofia à Brut. Née sans membres supérieurs, elle confie qu’avant sa naissance les médecins pensaient qu’elle était atteinte de trisomie 21 et qu’elle n’aurait pas de membres inférieurs. « Ils pensaient que je ne pourrais pas vivre. Donc, quand je suis née, c’était un soulagement », raconte la jeune femme qui a appris à gérer son quotidien à l’aide de ses pieds. 

Lire aussi >> Quand la mode inclut le handicap

Elle a réussi à développer une certaine agilité avec ses membres inférieurs, à tel point qu’elle est capable de tout faire : cuisiner de bons plats, se maquiller, prendre des notes en cours. « Sofia, elle écrit tellement bien que quand il y a des travaux de groupe, c’est elle qui écrit », explique Anaïs, une amie. Sofia précise qu’elle porte des pantalons élastiques, sans boutons, qui lui permettent d’être plus à l’aise lorsqu’elle passe la journée avec les jambes levées sur la table ou pour écrire au tableau. 

Des prothèses ? Non merci ! 

« On m’a proposé de mettre des prothèses mais je n’ai jamais voulu, tout simplement parce que si je mets des prothèses, ce n’est plus moi », explique la jeune femme. Elle a d’ailleurs créé une association « Sois maître de ton handicap » pour accompagner les personnes à mobilité réduite. 

Déterminée à dépasser son handicap, la jeune femme a aussi réussi à prendre des leçons de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles