Ce soin à l’huile de ricin était le secret des cheveux brillants d’Audrey Hepburn… Un pot est vendu chaque minute

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Audrey Hepburn est désespérée lorsqu’elle entre dans cette fameuse clinique de Londres pour obtenir des conseils au sujet de ses cheveux abîmés. Philip Kingsley lui concocte le tout premier pré-shampoing au monde… Devenu iconique, le soin Elasticizer est encore commercialisé. Il s’en vend un pot chaque minute.

Audrey Hepburn… Éternelle icône de mode et de beauté. Si l’actrice est avant tout associée à son regard souligné d’eyeliner ou ses sourcils denses avant l’heure, elle se distinguait aussi par une sublime chevelure foncée.

L’actrice avait un rituel particulier pour l’entretenir. Elle ne jurait que par un seul produit, le pré-shampoing Elasticizer signé Philip Kingsley. Un soin spécialement conçu pour elle.

Tout commence en 1974, lorsqu’Audrey Hepburn se rend dans une clinique spéciale afin de demander conseil auprès de l’un des plus grands spécialistes du cuir chevelu et de la santé capillaire de l’époque : Philip Kingsley. Celui que l’on surnomme Hair Doctor (docteur du cheveu) a ouvert son premier Mayfair hair salon Riché of Hay Hill à Londres en 1955. Il a eu le temps de se forger une solide réputation.

Soumise aux nombreux coiffages avec appareils chauffants sur les plateaux de tournage, la chevelure d’Audrey Hepburn est alors très sèche, cassante et fragilisée. « Les traitements post-shampooing qu'elle utilisait lui laissaient les cheveux raides, lourds et sans vie. Ses mèches avaient besoin à la fois d'hydratation et de volume, mais un produit offrant les deux n'existait pas. » explique Anabel Kingsley, spécialiste du cheveu et fille du fondateur de la marque éponyme Philip Kingsley.

Un soin miracle

L’expert concocte pour l’actrice un soin inédit jusqu’alors : le tout premier pré-shampoing...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles