Soin nuit : pourquoi il ne faut pas utiliser sa crème de jour la nuit

Crème de jour, crème de nuit : qu’est-ce que c’est ?

La crème de jour, est, comme son nom l’indique, un soin pour la peau à appliquer le matin. Il s’agit d’un produit hydratant qui permet de bien nourrir la peau toute la journée. Il va aussi la préparer à recevoir correctement le maquillage et le protéger contre les agressions extérieures, comme la pollution. Il va aussi permettre à l’eau contenue dans la peau de s’évaporer moins rapidement, et de combler cette perte en eau. Que vous ayez la peau sèche, sensible, mature ou grasse, la crème de jour est le produit essentiel à utiliser. Il y en a pour les peaux grasses, qui vont hydrater tout en matifiant. Les peaux sèches, elles peuvent se tourner vers un soin très hydratant, voire nourrissant, pour apporter du réconfort à l’épiderme. Vous pouvez également opter pour un sérum avant la crème pour maximiser ses effets, et ce, quelle que soit votre nature de peau.

Une crème de nuit est elle aussi un soin visage hydratant, mais à utiliser le soir sur une peau préalablement démaquillée et nettoyée. Pourquoi cette crème est importante ? D’abord, après un démaquillage et un nettoyage, mêmes s’ils sont doux, la peau a besoin d’hydratation. La crème de nuit est là pour répondre à ce besoin. Aussi, elle est idéale car gorgée d’actifs, qui seront mieux assimilés par la peau puisque entre 23 heures et 4 heures du matin, la micro-circulation est accélérée. C’est aussi la nuit que les cellules se régénèrent le plus rapidement.

Utiliser sa crème de jour la nuit, une mauvaise idée

La crème de nuit est donc essentielle pour aider la peau à se régénérer. Elle est plus concentrée en actifs et sa texture est aussi plus riche, plus nutritive. Au réveil, la peau apparaît donc plus douce, plus rebondie et défatiguée. Mais la crème de jour peut-elle remplacer celle de nuit ? Oui et non. Oui, car elle a également une fonction hydratante. Non, car, contrairement au soin de nuit, la crème de jour est plus légère. Et pour cause, son rôle n’est pas

(...) Cliquez ici pour voir la suite