Soins du corps : comment avoir de beaux seins ?

Experte beauté Yahoo Pour Elles

Qu’ils soient petits ou gros, en forme de pomme ou plutôt de poire, nos seins sont fragiles et nécessitent des soins particuliers : parce qu’une jolie poitrine est une poitrine bien entretenue !

Crédit photo : Etam

Jolie poitrine : on nettoie en douceur


Evitez les gommages trop vifs ou les produits abrasifs pour nettoyer vos seins. Préférez un nettoyant doux, qui lave sans agresser, pour préserver au maximum l’élasticité naturelle de la peau. L’idéal ? Pour le nettoyage comme le gommage, on utilise des soins pour le visage, plus doux et plus respectueux de la peau fine de cette zone.



Jolie poitrine : on hydrate avec soin


Niveau hydratation : il y a deux écoles. Celles qui utilisent leur crème pour le corps classique, et celles qui utilisent un soin spécial buste. Les deux techniques se valent, à condition de choisir un soin très hydratant, car, avec le frottement du soutien-gorge, cette zone peut facilement se dessécher.



Jolie poitrine : on éloigne les UV


Même en hiver, notre peau est sensible aux UV, qui la vieillissent prématurément. Comme pour notre visage et notre cou, on enduit notre décolleté d’une crème de jour dotée d’une protection solaire. Et en été, on use et abuse des indices élevés pour la protéger des rayons néfastes du soleil.



Jolie poitrine : on se muscle


Pour un meilleur maintient et éviter les douleurs, il est important de muscler son buste et son dos. La natation ou les exercices avec des haltères pour muscler les pectoraux sont parfaits pour cela. En revanche, attention à tous les sports qui secouent (running, aérobic, zumba...) : interdiction de les pratiquer sans une brassière qui vous apporte un maintien optimal !



Jolie poitrine : on réactive la circulation sanguine


Pour garder des seins toniques, on stimule la circulation sanguine grâce à un jet d’eau froide à la fin de la douche. Pas forcément agréable (surtout en hiver), mais efficace.



Jolie poitrine : on se surveille


Parce qu’aucune femme n’est à l’abri de développer un cancer du sein, il est important de faire examiner sa poitrine régulièrement : chaque année chez le gynéco, et à partir de 50 ans : une mammographie tous les deux ans. Chez soi, on peut également pratiquer l’auto-palpation pour détecter d’éventuels problèmes en palpant ses seins du bout des doigts : demandez à un spécialiste de vous montrer les bons gestes !