Sommeil : les 9 positions pour préserver votre dos

·1 min de lecture

Selon une enquête menée pour l'Association française de chiropraxie par l'institut Opinionway en mai 2020, 64% des Français ont souffert de douleurs au dos au cours de l'année précédant cette étude. Un chiffre colossal, source d'autres révélations inquiétantes : le mal de dos affecte l'ensemble de notre quotidien, que ce soit dans le cadre professionnel ou familial.

Plus de la moitié des personnes interrogées déclare que cette souffrance influe sur le travail puisqu'une colonne vertébrale éprouvée donne lieu à un congé maladie après une visite médicale.

Pour éviter de souffrir du dos, on peut évidemment rappeler quelques conseils basiques de prévention. On évite de trop solliciter cette zone : pas de port fréquent de charges lourdes par exemple. On cible une activité physique avec renforcement musculaire et étirements de la colonne vertébrale. La pratique régulière de la natation, du pilates, du yoga ou de séances de gymnastique spécialement axées sur l'arrière du corps peuvent vraiment éviter des souffrances à venir. Car plus le dos est musclé, et plus les risques de douleurs se réduisent.

On peut aussi agir au quotidien, notamment en adoptant certaines positions durant son sommeil. Si on place bien son corps en se couchant, on se réveillera sans contractures désagréables et on sera beaucoup plus reposé. Quelles sont les postures à adopter et à éviter pendant la nuit ? Réponses avec Gilles Mondoloni, Ostéopathe et auteur de "Stop (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Sécheresse oculaire : comment ça se soigne ?
Dans les selles de bébés, on trouve 10 fois plus de micro plastiques que chez les adultes
9 choses à savoir sur l'intolérance au lactose
Burn out : être attentif aux signes avant d'atteindre le point de rupture
DIRECT Covid-19 en France ce 27 septembre : chiffres, annonces

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles