Publicité

Moins de lumière, froid… Bien dormir en hiver peut être un calvaire, sauf si vous prenez cette bonne habitude

Pour certain·es d’entre nous, trouver le sommeil peut être un vrai calvaire. En France, une personne sur trois rencontre effectivement des problèmes pour bien dormir, selon une étude de l’Inserm publiée en 2017. Et les causes sont nombreuses : stress, anxiété, mauvaises habitudes alimentaires, apnées du sommeil, manque d’exercice physique, dépression, écrans, insomnies… Durant l’hiver, passer de bonnes nuits réparatrices peut s’avérer encore plus compliqué que le reste de l’année. Cela serait dû à plusieurs facteurs extérieurs, d’après une nouvelle étude ayant établi un lien entre les saisons et le sommeil.

Menés par des chercheurs de l'Université de Washington à Seattle et publiés dans le Journal of Pineal Research, ces travaux ont également donné une solution pour mieux dormir pendant la saison hivernale. Il faudrait sortir dehors et être en contact avec la lumière du jour quotidiennement, notamment le matin, et cela peu importe le temps qu’il fait.

Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont utilisé des moniteurs de poignet pour mesurer les habitudes de sommeil et l'exposition à la lumière de 507 étudiants de premier cycle à l’université, entre 2015 à 2018. Ils ont alors remarqué qu’en moyenne, les participants se sont couchés 35 minutes plus tard et se sont réveillés 27 minutes plus tard les jours d'école en hiver que les jours d'école en été. Concrètement, leurs cycles circadiens (à savoir leurs horloges biologiques) fonctionnaient jusqu'à 40 minutes plus tard en hiver, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Insomnie : cette astuce découverte par un neuroscientifique devrait vous aider à dormir comme un bébé
Combien de temps de repos avons-nous vraiment besoin dans la journée pour nous sentir bien ? Une experte répond
Vous souffrez d'anxiété ? Voici comment la règle des 10-10-10 peut vous aider à relativiser
On devrait tous dormir avec un doudou, même à l'âge adulte d'après une étude
Voici pourquoi nous sommes moins productifs après déjeuner, selon une experte