Sommeil : voici les deux erreurs à ne pas commettre lors d’une insomnie

© bymuratdeniz / Istock

En proie à des insomnies ? Il existe quelques erreurs à ne pas commettre pour ne pas empirer la situation. Suivez le guide !

Nous avons toutes déjà connu ce scénario : allongée dans le lit, on se tourne et se retourne en espérant enfin trouver le sommeil. Mais rien n’y fait : ce dernier est aux abonnés absents, contrairement à l'insomnie. Dans ce cas de figure, il existe quelques erreurs à ne pas commettre pour ne pas empirer la situation et éviter de mettre nos nerfs à rude épreuve. En tête de liste ? Ne pas aller se coucher si l’on n’en ressent pas le besoin. Oui, cela peut paraître évident comme cela, mais nous sommes nombreuses à nous glisser sous les draps tôt le soir en espérant atteindre le fameux Graal des huit heures de sommeil par nuit. Seulement voilà, d’après les confidences de Stephanie Romiszewski, experte en sommeil, à la version britannique de « Stylist », il s’agit là d’une faute qui peut nous coûter cher : « vous ne devriez vous coucher que lorsque vous vous sentez fatigué. Alors autorisez-vous à vous coucher plus tard si vous en avez besoin. Il est de loin préférable d'avoir un sommeil de qualité plus court et plus riche que d'avoir une opportunité de huit heures interrompues en se tournant, en se retournant et, surtout, en s'inquiétant constamment de ne pas dormir suffisamment », explique-t-elle.

À lire aussi : Insomnie : cette astuce pour mieux dormir à tester d'urgence

Rester allongée ? Jamais.

La deuxième erreur à éviter ? Rester allongée dans son lit lorsqu’on n’arrive pas à plonger dans les bras de Morphée. « Si...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi