Sommeil : il ne faut absolument pas s'endormir avec son ventilateur allumé. Découvrez pourquoi...

·1 min de lecture

Vous avez trop chaud la nuit quand vous vous endormez ? Vous ne pouvez pas vous passer de votre ventilateur ? Vous le trouvez plus efficace que d’ouvrir la fenêtre ? Grave erreur à ne plus commettre. Sachez qu’il n’est absolument pas recommandé de s’endormir avec le ventilateur allumé. Version Femina vous explique pourquoi dans cet article.

Dès que les températures augmentent, votre premier réflexe est d’allumer le ventilateur ? Vous avez définitivement opté pour cet outil jour et nuit ? Pour la journée, quoi de plus normal, une petite brise d’air frais fait toujours du bien. En revanche pour la nuit, ça devient dangereux pour votre santé. Le site The Sleep Advisor l’atteste. Car en fonctionnant toute la nuit, le ventilateur brasse l’air et la poussière s’envole dans tous les sens. Et c’est la même chose pour le pollen qui vient prendre place dans vos sinus et chatouiller vos narines. Pour les personnes asthmatiques ou allergiques, ça peut vraiment être très nocif.

Autre petit problème, en tournant toute la nuit, le ventilateur assèche considérablement votre peau. Cette dernière sera soumise a des irritations et de rougeurs en particulier au niveau des yeux. Si vous vous réveillez un matin avec les yeux rouges et le ventilateur en marche, vous connaîtrez la source de ce souci. Mais ce n’est pas tout, l’air glacé peut vous créer des crampes très douloureuses. Pour éviter tous ses désagréments, il est donc plus judicieux d’ouvrir sa fenêtre si vous avez besoin d’une vague d’air frais !

À découvrir : Sommeil : cette astuce simple refroidit le lit en cas de fortes chaleurs l'été... Adieu ventilateur, on dort au frais malgré la canicule

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles