Publicité

Sommeil profond : comment optimiser cette phase réparatrice

Si le cycle du sommeil compte différentes phases, le sommeil profond en est une essentielle au bon fonctionnement de l’organisme. Voici six façons d’optimiser ce temps de repos.

Le sommeil n’est pas un long cycle tranquille. En effet, lors d’une nuit de sommeil, le cerveau alterne plusieurs phases, c’est ce que l’on appelle le cycle du sommeil. Le sommeil profond en fait partie. Il est indispensable et correspond au moment où une personne est endormie profondément. Il s’agit de la phase la plus réparatrice d’une nuit.

Le sommeil profond est situé entre la phase de sommeil lent et léger et la phase de sommeil paradoxal. C’est le moment le plus important de la nuit car c’est à cet instant que le sommeil a le plus d’impact sur notre développment, notamment au niveau de la mémoire, de la croissance des défenses immunitaires, etc. Durant cette phase, les muscles se relâchent totalement et l’organisme se met en veille. Sa présence et sa quantité sont donc des paramètres cruciaux qui vont déterminer si le repos est réparateur ou non.

Sommeil profond : existent-ils des éléments perturbateurs ?

Selon une enquête de l'Institut national du Sommeil et de la vigilance en 2013, "le bruit est identifié comme l’élément perturbateur n°1 du sommeil. Près d’un tiers des personnes questionnées sur leur environnement sonore (31 %) se plaignent d’être gênées par le bruit en semaine ou en week-end. La moitié d’entre elles vivent en centre-ville." D'autres phénomènes peuvent perturber le sommeil d'une personne, c'est le cas de la lumière et de la température de la pièce. Selon l'Institut : "la température de la chambre idéale pour bien dormir doit être entre 16°C et 18°C".

Lire aussiTroubles du sommeil : cinq questions pour (ré)apprendre à dormir

Se réveiller durant la phase de sommeil profond est beaucoup plus rare (à moins de se faire réveiller). Il faut alors à la personne beaucoup plus de temps pour se réorienter et reprendre conscience de son environnement. Cependant, les phénomènes de somnambulisme surviennent exclusivement lors du sommeil profond, selon l’Institut du Cerveau.

6 façons d’optimiser la phase de sommeil profond

Le sommeil profond peut être o[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi