Sommeil : qu’est-ce que la "sieste militaire", cette position originale pour se reposer ?

Christian Erfurt

Dix minutes top chrono. Les nuisances sonores, l’inconfort du camp ou les horaires des missions peuvent altérer le sommeil des soldats. C’est pour cette raison que certaines techniques ont été développées spécialement pour eux afin qu’ils puissent à la fois s’endormir rapidement, mais également se reposer en un rien de temps. Et, bonne nouvelle, même sans avoir mis un pied sur un champ de bataille, il est tout à fait possible d’appliquer ces techniques à la maison.

Dans une vidéo TikTok repérée par Glamour, l'hôte de podcast Mikhaila Peterson a interrogé l’ancien lieutenant commander retraité des Navy SEALs (une force spéciale de la marine américaine), Jocko Willink, sur sa méthode pour se reposer au cours de son emploi du temps si particulier. Debout chaque matin à 4h30 (oui, au milieu de la nuit), l’ancien marine continue d’utiliser sa technique militaire pour reprendre des forces en quelques minutes.

"Si je me sens fatigué, je fais une sieste de huit à dix minutes", explique l’ancien militaire quant à son rythme particulier. Pour optimiser les effets de cette courte pause, Jocko Willink conseille de s'allonger sur le sol et de mettre les pieds en hauteur sur un canapé, ou tout autre élément du décor permettant de les surélever, et de mettre un réveil dix minutes plus tard. "Si vous êtes vraiment fatigué·e, vous vous endormirez très vite et quand vous vous réveillerez vous aurez l'impression d'avoir dormi six heures", promet l’ancien marine.

Bien que révolutionnaire selon le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Friluftsliv : quel est ce concept scandinave et pourquoi l’adopter va améliorer votre santé mentale cet hiver
Mois sans tabac : quels sont les impacts de la cigarette sur la sexualité masculine ?
Il existe une technique (très simple) pour arrêter de ruminer le soir avant de dormir
Vous faites des insomnies ? Votre tendance à procrastiner y est peut-être pour quelque chose
Dépression prénatale : comment la détecter ?