Sondage exclusif : 30 % des femmes en âge de procréer ne veulent pas d’enfant

© AFP / Damien MEYER

Un enfant si je veux ? Libres, féministes et préoccupées par les enjeux écologiques, les femmes françaises en âge d’avoir des enfants sont aujourd’hui de moins en moins nombreuses à exprimer un désir de maternité, révèle notre sondage exclusif.

Oubliez l’image d’Épinal de la mère de famille, épanouie à l’idée de pouponner et d’éduquer ses enfants jusqu’à ce qu’ils quittent le nid. En 2022, la maternité ne fait plus rêver, ou du moins, ne suscite plus le même enthousiasme chez les femmes en âge et en capacité d’avoir des enfants.

C’est ce que révèle le sondage réalisé par ELLE en partenariat avec l’Ifop, dont nous vous dévoilons en exclusivité les résultats. Dont un chiffre, à la fois vertigineux et révélateur des enjeux que suscite notre époque : 30 % des femmes en âge de procréer ne désirent pas avoir d’enfant.

Lire aussi >> Elles ont fait le choix de ne pas avoir d’enfants : deux générations de femmes témoignent

Une revendication du droit à la liberté

Comment expliquer ce désamour pour la maternité ? Portées par la vague féministe et en particulier par #MeToo, les sondées confient avant tout leur désir de rester libres de leur destin. 50 % estiment ainsi qu’un enfant n’est pas indispensable à leur épanouissement personnel, tandis que 48 % souhaitent continuer à vivre sans assumer de responsabilité parentale.

La crise environnementale et climatique motive aussi le non-désir d’enfant de 39 % des femmes interrogées, suivies des crises politiques et sociales (37 %) et de la crainte de la surpopulation (35 %).

Sans surprise, près d’une sympathisante EELV sur deux (48 %) souhaite rester sans enfant, tandis qu’à droite (Les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - Déclic - Bérengère : "À 30 ans, je me suis fait ligaturer les trompes parce que je ne veux pas d’enfant. C’est une décision définitive."

A lire aussi