Sophie Davant brise le tabou et révèle son salaire

·1 min de lecture

Animatrice très appréciée des Français, Sophie Davant continue de tracer sa route. Outre son émission "Affaire conclue" qui rassemble chaque jour plus d'un million de téléspectateurs, elle se targue d'avoir un magazine à son nom, "S, le magazine de Sophie Davant", lancé en décembre dernier. Son parcours singulier et sa longévité ont intrigué le quotidien Libération qui lui consacre son portrait du jour, en dernière page. Au journaliste, elle confie s'intéresser aux idées et réflexions de son voisin normand, le philosophe Michel Onfray, et se dit "bluffée par sa capacité à improviser sur n'importe quel sujet". Elle se dit par ailleurs "attendrie et interpellée par les Gilets jaunes". Sur le plan politique, Sophie Davant ne cache pas ses opinions, du moins révèle sans faux semblant son choix lors des dernières élections présidentielles. En 2017, l'animatrice affirme avoir pour Emmanuel Macron, au premier et au second tour. Une franchise assez rare dans le milieu médiatique, souligne le quotidien.

Et quand il est question d'argent, ultime tabou, là encore Sophie Davant joue la transparence. A défaut de révéler son salaire exact - qu'on devine mirobolant -, "elle donne une idée de ce qu'elle gagne", écrit le quotidien, évoquant la fourchette haute - 320 000 euros bruts annuels -, touchés par la présidente de France télévision, Delphine Ernotte et qu'aucun salarié de l'entreprise n'égale. Moins, certes, mais pas loin! "Davant vogue donc dans ces eaux-là, n'ayant pas voulu se faire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles