Sophie Davant : ce métier surprenant qu’elle a failli exercer

·2 min de lecture

Rien ne semble pouvoir arrêter Sophie Davant. Le 19 novembre 2020, l'animatrice publiait le premier numéro de son magazine intitulé S. Et force est de constater que cet ouvrage a rencontré un franc succès. En effet, 150 000 exemplaires se sont très rapidement écoulés. Preuve que l'animatrice peut compter sur le soutien de ses plus fidèles fans. Pour le nouveau numéro de S, Sophie Davant a vu les choses en grand. En effet, la présentatrice d'Affaires conclues pose aux côtés de Valentine, sa fille, à la une. Et comme sa maman, la jeune Valentine semble avoir du succès sur la Toile. En effet, la jeune femme est blogueuse culinaire. Une passion pour la cuisine que Sophie Davant lui a transmis dès son plus jeune âge. Ces petites confidences, la quinquagénaire les a faite au cours d'une interview accordées sur les ondes de Europe 1. Une occasion pour elle de faire part de ses souvenirs de jeunesse. Et notamment du métier qu'elle aurait pu exercer au lieu d'entamer une carrière à la télévision.

Sophie Davant n'est pas peu fière au sujet de sa scolarité : "J'étais bonne élève", a-t-elle déclaré avant de poursuivre, "On m'a donc fait faire du latin et de l'allemand en première langue. Par la suite, comme j'étais nulle en maths, on m'a fait faire un bac C. Mais comme je n'avais pas un assez bon dossier avec toutes les matières que je faisais, je n'ai pas pu vraiment choisir mon avenir". C'est donc sans grande volonté que l'ancienne épouse de Pierre Sled s'est lancée dans une filière linguistique. "Par défaut, j'ai fait un cursus de langues étrangères", a-t-elle lancé. Toujours en recherche d'un potentiel métier, la jeune Sophie Davant a rapidement trouvé la voie qu'elle aurait pu emprunter : "et là, je me disais qu'habitant la région bordelaise, je pourrais travailler dans le milieu du vin, j'ai donc tout fait pour faire des stages qui correspondaient à mon envie". Malheureusement, elle a rapidement déchanté : "Je me suis rendue compte que c'est plus facile de réussir dans ce (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite