Sophie Davant adepte de la chirurgie esthétique ? Ce à quoi elle est prête "pour rester fraîche"

Présentatrice de l'émission à succès Affaire conclue diffusée sur France 2, Sophie Davant est désormais à la tête d'un nouveau divertissement, La Lettre, diffusé pour la première fois le 16 novembre 2019. Dans l'Interview sans filtre accordée à nos confrères de Télé-Loisirs, l'animatrice a évoqué la place des femmes à l'antenne et analysé le jeunisme à la télévision. Interrogée sur sa peur de vieillir, elle a déclaré : "Non, après je fais ce qu'il faut pour rester présentable sinon je ne me montrerais plus... C'est à dire ne pas prendre du poids, être habillée agréablement, veiller à avoir un visage frais. Ça suppose des soins, de bien se nettoyer la peau et parfois aller voir un médecin esthétique et faire quelques petites injections de botox" avant d'expliquer qu'elle ne comprend pas celles qui n'assument pas avoir recours à la chirurgie esthétique : "Je déteste l'hypocrisie en la matière de toutes ces femmes qui prétendent ne rien faire alors qu'aujourd'hui on a quand même recours à plein de méthodes pour faire des choses très naturelles."

⋙ Jean-Michel Maire : le chroniqueur de TPMP partage son opération de chirurgie esthétique en images !

Sophie Davant n'a aucun problème à parler du botox et de l'acide hyaluronique qu'elle utilise avec parcimonie. "Il m'arrive de faire des petites piqûres d'acide hyaluronique ou de Botox© de temps en temps, comme tout le monde", expliquait-elle sur RTL. Mais passer sur le billard, c'est autre chose. A-t-elle déjà ou aura-t-elle un jour recours à la chirurgie ? Sophie Davant a répondu au magazine en toute franchise : "Je n'ai pas encore eu recours à la chirurgie esthétique mais je pourrais, je commence à me poser la question. Il n'est pas question de changer de trait, d'avoir des lèvres tout à coup hyper gonflées, des pommettes hyper saillantes mais faire ce qu'il faut pour rester fraîche." Après avoir souligné la présence d'hommes de 50, 60, 70 ans à la tête d'émissions, elle a regretté : "Il n'y a pas assez de femmes de mon âge

(...) Cliquez ici pour voir la suite