Sophie Davant : sa solution radicale pour faire face au coronavirus

L’épidémie de coronavirus inquiète, mais pas assez pour que les Français changent leurs habitudes. C’est en tout cas ce que dénoncent les femmes et hommes politiques, ainsi que les célébrités de tous domaines. Malgré les consignes établies par Emmanuel Macron lors de son allocution du 12 mars 2020, beaucoup ont continué à sortir dans les parcs ou à faire la bise pour se saluer durant le week-end. Michel Cymes s’est montré très agacé par “les attitudes irresponsables” des Français, tandis qu’Anthony Delon a poussé un gros coup de gueule contre les Parisiens, que Clara Morgane a partagé un message alarmant de l’hôpital Necker de Paris, ou encore que Marine Lorphelin a alerté ses fans sur son compte Instagram. Tous se mobilisent pour faire réagir la population. À son tour, Sophie Davant a pris la parole sur les réseaux sociaux. Lundi 16 mars, l’animatrice d’Affaire conclue a insisté sur l’importance du respect des mesures sanitaires imposées par le gouvernement.

Sophie Davant s’isole de la population

Sophie Davant a partagé une vidéo prise depuis une plage totalement déserte. “Respectons les distances...c’est le moyen que j’ai trouvé, en ayant beaucoup de chance, je le mesure. Avant peut être le confinement total, arrêt des tournages et autre…”, a-t-elle indiqué dans la légende du post. Et elle avait vu juste… De nombreux tournages de séries ont été arrêtés depuis le lundi 16 mars. Les enregistrements des feuilletons Demain nous appartient (TF1), Un si grand soleil (France 2) ou encore Plus belle la vie (France 3) ont été suspendus. Mais l’animatrice de France 2 est loin d’être la seule à avoir voulu s’éloigner de la cohue parisienne. Avant le début du confinement prévu à 12h mardi 17 mars, les habitants de la capitale se sont rués dans les gares dans le but de se rendre à la campagne. Comme ses nombreux collègues, Sophie Davant a rappelé à ses 79.000 abonnés d’être prudents et de ne pas ignorer les règles. “Soyez solidaires en respectant les consignes ! Soyons citoyens

(...) Cliquez ici pour voir la suite