• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sophie Marceau absente aux obsèques de Jean-Paul Belmondo : elle s'explique

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La comédienne préférée des Français a repris le chemin des plateaux de cinéma. A peine débarquée de Los Angeles où elle vient d'achever le tournage du nouveau film de Lisa Azuelos, I love America, Sophie Marceau est de retour à Paris pour faire la promotion du nouveau film de François Ozon, sur la fin de vie, où elle interprète la fille d'André Dussolier qui lui demande d'abréger ses souffrances. Elle se trouvait donc à l'autre bout de la planète lorsque Jean-Paul Belmondo est décédé. Ce qui explique qu'elle n'ait pu se rendre ni à la cérémonie d'hommage aux Invalides, ni, le lendemain, aux obsèques religieuses. C'est donc depuis les Etats-Unis qu'elle avait appris le décès du comédien avec qui elle avait partagé l'affiche dans Joyeuses Pâques, en 1984. Sa réaction avait alors pu surprendre. Sophie Marceau confiait que la mort de Jean-Paul Belmondo ne la rendait pas triste puisque le comédien serait toujours présent dans le coeur de chacun grâce aux rediffusions de ses films.

Interviewée par le Figaro sur son absence aux obsèques, la comédienne a répondu: "je ne suis pas sûre que j'y serais allée. J'aime bien l'idée de témoigner son amitié, mais je l'ai fait à plusieurs reprises pour Jean-Paul. Je lui ai rendu hommage au Festival de Venise, il y a deux ans. On a gardé un respect mutuel, je lui vouais une grande admiration. Je n'ai pas eu de peine à l'annonce de sa mort. Je garde de Bébel l'image de quelqu'un d'heureux, qui a fait ce qu'il aimé avec énormément de générosité. Il (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles