Sophie Marceau impulsive ? "Il faut que je me calme"

·1 min de lecture

Sophie Marceau a démarré sa carrière à l'âge de treize ans. Propulsée sur le devant de la scène à travers son rôle dans le film La Boum, elle a remporté le César du meilleur espoir féminin pour son rôle dans La Boum 2. Une consécration vécue l'année de ses dix-sept ans qui lui a demandé de faire des sacrifices. "Je ne me raconte pas d'histoire car on a tout raconté pour moi. Je n'ai pas eu le temps de me prendre pour Sophie Marceau car, à 13 ans, on a décidé à ma place que j'étais Sophie Marceau", a-t-elle confié dans un entretien accordé au magazine Le Point, jeudi 16 septembre 2021.

Ce début de carrière, Sophie Marceau le décrit volontiers comme "magnifique" bien que "traumatique". Magnifique car plein d'espoirs et de succès, traumatique parce que la jeune Sophie Marceau a été arrachée à son innocence d'enfant très tôt. "À 13 ans, j’étais déjà quelqu’un d’autre, avec des contrats, et, comme vous le disiez, les contrats, ce n’était pas simple, je me suis sentie enfermée, emprisonnée, dans l’obligation de faire des choses sans qu’on me demande mon avis, c’est lourd", a-t-elle confié dans une interview accordée au Monde dimanche 19 septembre 2021.

Depuis son plus jeune âge, Sophie Marceau assiste aux événements les plus huppés, joue pour les plus grands mais aussi court les plateaux télévisées. Dans ses entretiens médiatiques, Sophie Marceau, malgré sa longue expériences, continue de prôner un certain naturel. De quoi la mettre parfois en disgrâce. "On vous demande d’avoir un avis (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles