Sophie Marceau en première ligne pour défendre la République

·2 min de lecture

"Je suis parti tout seul, j’ai fait tous les ministères qui m’ont ri au nez. Aujourd'hui, cet album, c’est un projet collectif qui me rend très fier." Sébastien Boudria, professeur de musique au Conservatoire, travaille d’arrache pieds et sur ses fonds propres depuis 5 ans à la réalisation d’une grande idée : Jours de Gloire. Passionné d’Histoire de France, ce musicien a composé des musiques originales pour animer ses textes préférés. Des discours, des courriers, des chroniques qui portent tous les valeurs de la République. Et pour dire ces textes, il s’est adressé aux artistes qui l’inspiraient autant.

C’est ainsi que Sophie Marceau, grande amoureuse qui a prêté ses traits à la Marianne en 2012, donne à présent sa voix aux mots d’Olympe de Gouges dans "Femme, réveille-toi !". Femme de lettres devenue femme politique, cette pionnière du féminisme français a été guillotinée en 1793 à Paris… Généreux, ce projet met en libre accès plusieurs audios et vidéos extraits de l’album. On voit ainsi Muriel Robin qui, elle aussi s'y connaît en déclaration d'amour, lire une lettre de George Sand de 1848, restée dans l’Histoire sous le nom du "Droit du peuple". Attention frissons !

On pourra aussi écouter sur Youtube la Lettre aux instituteurs de Jean Jaurès par Oxmo Puccino. La musique de Sébastien Boudria ajoute une dimension encore plus poignante à ce texte que tous les élèves de France ont entendu lundi 2 novembre, jour de rentrée scolaire, suite à l’assassinat de Samuel Paty qui a bouleversé la France entière et son Président.

Albert Camus dit par -M-, Victor Hugo dit par Michel Aumont, Charles de Gaulle dit par Karine Viard… Toutes ces plumes et ces voix sont liées par la narration unique de Grand Corps Malade. La République Française, sociale, laïque, indivisible et démocratique sort des bibliothèques pour palpiter sur la scène publique et artistique. Le projet Jours de Gloire, qui est d’abord un album, prend une nouvelle dimension grâce à Internet. Sur le site Joursdegloire.fr, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite