Sortir ses plantes d'intérieur en été : les bons réflexes

·1 min de lecture

Choisissez soigneusement les plantes que vous allez sortir. En effet, vous devrez adapter vos soins pour qu'elles s'y sentent bien. Les espèces tropicales sont les plus adaptées à la chaleur estivale.

Les palmiers d'intérieur, par exemple, se plaisent énormément à l'extérieur, mais – contre toute attente – plutôt à un emplacement ombragé, pour éviter que les rayons du soleil ne grillent ses feuilles. L'anthurium apprécie lui aussi particulièrement d'un été passé à l’air libre, à condition d'être arrosé fréquemment et d'être fertilisé une fois par semaine lorsqu'il est en fleur, puis une fois toutes les deux semaines.

Attendez que la météo se soit bien réchauffée. Il est préférable de patienter jusqu'au début de l'été pour être sûr que les températures nocturnes ne soient pas trop fraîches. Elles ont passé tout l'hiver dans la maison, bien au chaud, et ne supporteront pas la moindre fraîcheur. C'est également pour cette raison qu'il faut les rentrer dès la fin août, lorsque les nuits s’allongent et se rafraîchissent.

N'oubliez pas que vos plantes d'intérieur n'ont pas l'habitude d'un contact direct avec le soleil. Commencez donc par les placer à l'ombre, toute la journée, afin qu'elles se fassent en douceur aux conditions extérieures. Ensuite, il est recommandé de les disposer dans votre jardin à un emplacement dit mi-ombre, où elles pourront profiter de quelques rayons de soleil sans griller pour autant.

Même si vos plantes d'intérieur peuvent bénéficier d’un éventuel arrosage (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles