Souffrez-vous du "syndrome du visage vide" ?

"Le masque a révélé qu'ils étaient plus 'confort' avec, ils se sentent plus en sécurité avec le masque, ils ont plus confiance en eux." Pour la psychopédagogue et enseignante Brigitte Prot, le constat est clair : face à la fin du port du masque, certains adolescents ne se sentent plus du tout à l'aise.

Un constat qui fait écho à un article publié fin mars dans le journal catalan El Periodico et soulignant l'existence d'un "sindrome de la cara vacia", traduit en français par le "syndrome du visage vide". La psychologue espagnole Georgina del Valle décrivait dans les pages du quotidien l'angoisse ressentie par certaines personnes, notamment les adolescents, à l'idée de ne plus porter le masque.

Pour la psychopédagogue Brigitte Prot et la psychologue clinicienne Aline Nativel Id Hammou, interrogées par Le HuffPost, si certaines personnes sont anxieuses à l'idée de retirer leur masque, le phénomène du "syndrome du visage vide" reste à discuter et à relativiser.

Plutôt un "syndrome du visage nu"

"Par rapport à la population que je peux accompagner, il y a beaucoup d'adultes, d'adolescents voire d'enfants qui peuvent avoir une forme de réticence à retirer le masque", observe Aline Nativel Id Hammou. Les deux psychologues ont en effet remarqué des difficultés chez certaines personnes qu'elles suivent à enlever le masque. L'important pour Aline Nativel Id Hammou étant de prêter attention à ce que cette réticence ne devienne pas...

Lire la suite


À lire aussi

Un an de pandémie : souffrez-vous du syndrome du Covid-versaire ?
"Cheer", le super docu Netflix qui dévoile le vrai visage des pom-pom girls (et boys)
Souffrez-vous du syndrome du sapin de Noël ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles