"Je souhaite leur mort" : les mots très durs de Yann Moix sur ses parents

·2 min de lecture

Yann Moix s'est une nouvelle fois montré très dur envers ses parents. Dans un entretien qu'il a accordé à Paris Match, jeudi 20 mai 2021, il a assuré qu'il voulait les voir mort.

Yann Moix n'a plus du tout de lien avec ses parents et à en croire ses nouvelles déclarations à leur sujet, les choses ne sont pas prêtes de s'arranger. En effet, dans les colonnes de Paris Match, à retrouver en kiosque jeudi 20 mars 2021, il a assuré qu'il ne souhaitait plus entendre parler d'eux. "Voilà deux décennies que je n'ai pas vu mes parents et je souhaite chaque matin leur mort. Leur existence me révolte", a-t-il lâché sans détour. Des propos d'une très grande violence émanants d'un homme qui accuse ses parents de l'avoir battu pendant toute son enfance. Dans son roman Orléans paru en 2019, première partie de son autobiographie, il y avait fait ces terribles confidences sur ses parents. Si ces derniers ont reconnu avoir parfois mal agi, ils ont nié toutes les accusations de leur fils en bloc. Ils avaient d'ailleurs porté plainte pour diffamation avec leur deuxième fils Alexandre.

Mais l'ancien chroniqueur d'On n'est pas couché a pourtant récidivé lors de la sortie de la deuxième partie de son autobiographie, Reims, mercredi 19 mai 2021. S'il évoque cette fois-ci son émancipation et ses études à l'Université loin du foyer familial, il n'en reste pas moins très virulent envers ses parents mais également son frère. "Quant à mon frère, c'est foutu, il a assisté à tout, il a été la cause de mes coups, enfant, il s'est identifié à moi de façon maladive, il est terrifiant", a-t-il encore déclaré, acerbe, dans le magazine.

Si le polémiste de 53 ans a coupé les ponts avec tous (...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles