“Sound Ancestors”, Madlib en toute liberté avec Four Tet

Brice Miclet
·1 min de lecture
© Bob Flowers/Madlib Invazion
© Bob Flowers/Madlib Invazion

Cela fait tout juste quinze ans que J Dilla est décédé. Et quatre mois que MF DOOM l’a rejoint. Autant dire que lorsqu’il sort ce nouvel album, Madlib doit en avoir gros sur le cœur. Annoncé depuis octobre, Sound Ancestors voit l’un des derniers monstres sacrés du rap alternatif sauce Stones Throw collaborer avec un autre esthète de la découpe sonore, Four Tet, ici crédité au mixage, aux arrangements et à l’édition.

Mais qu’on ne s’y trompe pas : il s’agit bien d’un disque de Madlib. Dans l’esthétique, dans la versatilité et dans les faits. On l’a d’ailleurs vite compris lorsque les trois titres envoyés en éclaireurs sont sortis. La lente soul sous breakbeats de Road of the Lonely Ones (qui sample Lost in a Lonely World de The Ethics), les enchevêtrements vocaux de Hopprock, et la rythmique off-beat de Dirtknock… Grâce au travail de Four Tet, Madlib sonnait déjà plus clair, plus clean qu’à l’accoutumée, davantage que sur ses fameuses séries Beat Konducta ou Medicine Show qui ont entretenu son mythe il y a maintenant dix ans.

Lire la suite...