Soupe : le curry vert anti-gaspi de Carrie Solomon

Madeleine Voisin
·1 min de lecture

Carrie Solomon, photographe et auteure culinaire, réussit son pari anti-gaspi, redorant le blason des tiges de brocolis dans un velouté de légumes tendre et gourmand.

En 2002, Carrie Solomon débarque de son Michigan natal à Paris après l’université, désireuse de se changer les idées et d’apprendre quelques notions de français. Elle qui n’envisageait pas un seul instant de s’y installer n’a toujours pas quitté notre capitale chérie. Elle prend des cours de photographie et se spécialise dans l'imagerie culinaire. N’attendant personne pour décrocher ses premiers jobs, elle toque à la porte des grandes rédactions. Une audace qui paie, puisque la voici signant des contrats avec des titres prestigieux et illustrant de ses jolis clichés une flopée de livres de cuisine, dont « Le cuisinier et le parfumeur », cosigné avec Jean-Marc Notelet et Blaise Mautin. Puis, en 2014, elle passe enfin aux fourneaux, nous régalant de spécialités made in USA dans son premier ouvrage, « Une Américaine à Paris » (éditions de La Martinière). Depuis, les projets se multiplient, entre les fiches cuisine pour ELLE, ses missions de consultante pour des restaurants (elle a ainsi revisité la carte du Coffee Parisien de la rue Princesse) et les publications qui s'enchaînent. La dernière en date ? « N'en jetez plus ! », soit l’art d'accommoder les restes à travers 60 recettes. Pile dans l’air du temps.

À cette occasion, elle nous ouvre les portes de son appartement situé dans l’effervescent 3e arrondissement, et nous livre ses secrets pour limiter le gaspillage. Cette fois-ci, les tiges de brocolis, souvent...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi