La soupe fait-elle gonfler (et grossir) ?

![CDATA[Shutterstock / Tanya Yatsenko]]

Parce que vous avez pris de bonnes résolutions alimentaires ou tout simplement parce que vous aimez ça, vous avalez peut-être des litres de soupe en ce moment. Et si c'est le cas, vous avez sûrement lu ou entendu que ce breuvage - dont chaque Français consomme près de 13 litres par an - avait la capacité de vous faire considérablement gonfler. Assez, en tout cas, pour que vous puissiez le remarquer. Eh bien rassurez-vous, et cessez de vous imaginer en ballon de baudruche : selon Corinne Chicheportiche-Ayache, il s'agit là d'une "fausse croyance, comme il y en a beaucoup en nutrition. La soupe n'a aucune raison de faire grossir ou gonfler." Très bien, mais pourquoi ?

Tout dépend de la composition de la soupe

Selon l'expert, l'existence même de la rumeur serait fondée sur un malentendu lexical : "Tout dépend en effet du sens que l'on met derrière le verbe « gonfler ». Si on parle de gonflement au sens de rétention d'eau, alors non, ce n'est pas le cas. La soupe, à la base, c'est de l'eau et des légumes. Et ces derniers ont des propriétés assez diurétiques et laxatives, du fait de leur forte teneur en fibres et en minéraux. Et cela ne favorise donc pas la rétention d'eau. Sauf si vous mettez un kilo de sel dans votre soupe."

Le problème vient donc d'ailleurs. Et il faut peut-être le chercher du côté des conséquences entraînées par l'absorption de potages à base d'oignons, d'artichauts ou encore de choux : "Ce sont des légumes qui vont fermenter et (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Nitrites et charcuterie : combien de jambon consommer chaque semaine et peut-on faire confiance au "0 nitrite" ?
Plus on consomme de nitrites (présents dans la charcuterie) plus le risque de diabète augmente
Sucres cachés : ces aliments apparemment diététiques en contiennent trop
Epeautre : 9 choses à savoir sur cette céréale aux multiples bienfaits
12 idées de plats d'hiver parfumés au curry