Sourcils : voici le microshading, la technique qui épaissit l’arcade sourcilière avec un rendu poudré naturel

C.L
·1 min de lecture

Le microshading est la technique révolutionnaire pour restructurer l’arcade sourcilière de manière durable. Elle imite l’effet poudré procuré par un crayon à sourcil.

Les salons dédiés aux soins des sourcils ont beau être fermés, voici de quoi nous donner de l’inspiration en prévision de notre prochain rendez-vous. Les arcades sourcilières clairsemées et en manque de densité trouveront de quoi se transformer grâce au microshading. Tout comme le microblading, le microshading est une technique de maquillage semi-permanent qui qui vise à restructurer les sourcils, en les harmonisant et en les corrigeant. La procédure s’effectue à l’aide d’une aiguille qui insère des pigments sous les couches superficielles de l’épiderme. Cependant, le rendu des deux techniques diffère. Alors que le microblading reproduit l’effet des poils pour combler les sourcils, le microshading simule un ombrage explique l’Atelier du sourcil. Les contours des pigments sont fondus dans le but d’afficher un résultat semblable à celui procuré par un crayon à sourcil ou une poudre. Le sourcil estsouligné par un jeu d’ombre et de lumière. Cet aspect peut durer de huit mois à deux ans en fonction du type de peau et du mode de vie. A la suite de la procédure, il convient de prendre soin de la peau au même titre qu’un tatouage. La zone doit être délicatement nettoyée et une pommade doit être appliquée. Il faut compter entre sept à dix jours pour que la guérison de l’épiderme soit totale.

Un changement de sourcil en quelques secondes

Envie d’une transformation radicale de l’arcade sourcilière ? Benefit...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi