Spéculum, toucher vaginal... À quoi doit ressembler un examen gynécologique normal ?

©pepifoto/IStock

Après les révélations et accusations sur certains gynécologues, on fait le point sur le déroulé d’un examen de routine.

Le 22 juin dernier, « Marianne » révélait que deux plaintes pour « viol » ont été déposées contre la secrétaire d'État Chrysoula Zacharopoulou. Les faits se seraient déroulés dans le cadre des fonctions de gynécologue de Chrysoula Zacharopoulou, qui exerçait aux côtés d'Emile Daraï. Fin septembre, « Franceinfo » révélait que ce dernier, chef du centre endométriose de l’hôpital Tenon à Paris, était visé par une enquête interne et par une plainte pour viol. Quelques jours plus tard, c’était au tour d’un autre médecin du même service d’être mis en cause pour des violences obstétricales supposées. Ces violences sexuelles ont de particulier de s'être déroulé dans un cadre médical. Quels sont les gestes normaux lors d’un examen gynécologique ? Pour mieux comprendre, on revient sur le déroulé d’une consultation de routine.

À lire aussi >> Pilule, stérilet... Pourquoi n'y a-t-il toujours pas de contraception inoffensive pour les femmes ?

Combien de temps dure une consultation de gynécologie ?

Environ une trentaine de minutes – dont maximum 10 minutes d’examen physique, hors actes spécifiques comme la pose d’un stérilet – mais cela peut prendre plus de temps en fonction des questions que vous pouvez avoir pour votre médecin. Nasrine Callet est gynécologue, oncologue et médecin référent pour les femmes à risque génétique de cancer du sein et des ovaires à l'Institut Curie. Elle milite pour une prise en...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles