Spiritfarer, un jeu vidéo lumineux pour accompagner les morts dans leur dernier voyage

·1 min de lecture

"Game over" : deux mots bien connus des joueurs de jeux vidéo. Dès les premiers jeux de plateforme, comme Super Mario Bros, mourir était une étape indispensable pour progresser. Par la suite, qu'il s'agisse d'abattre des quantités pharaoniques d'ennemis sans personnalité ou bien d'autres joueurs en ligne dans les "Battle Royale", la mort s'est imposée comme un élément incontournable du "gameplay". Trop souvent associée à la violence, elle est aussi parfois traitée avec beaucoup de douceur et d'humanité. À l'occasion de la Toussaint, Europe 1 vous recommande ainsi de jeter un œil à Spiritfarer, un jeu de gestion touchant où il faut accompagner des esprits vers l'au-delà.

>> Retrouvez Culture Médias en replay et en podcast ici

Un jeu sur la mort tout sauf glauque

Disponible sur PC, PS4, Xbox One et Nintendo Switch, Spiritfarer est décrit par ses créateurs comme un "jeu de gestion cosy autour de la mort". Derrière cette formule toute faite se cache un jeu soigné à l'atmosphère très particulière et avec une histoire originale. On y incarne Stella, une jeune fille qui, pour des raisons inconnues, est choisie pour être la nouvelle passeuse d’âmes ("spiritfarer" en anglais) en lieu et place de Charon. Accompagnée de son chat Daffodil, qui ne la lâche jamais d’un coussinet, elle est chargée de trouver les esprits errants pour les guider jusque dans la quiétude de l’au-delà.

On a vu plus gai comme pitch… sauf que Spiritfarer est tout sauf glauque. Oui, ça parle de la mort, mais ...


Lire la suite sur Europe1