Sport brûle-graisses : comment perdre du poids grâce au crossfit ?

Pour perdre du poids, rien de mieux que de pratiquer du cardio ainsi que du renforcement musculaire. C’est ce que propose le crossfit, que l’on pourrait traduire par "exercices croisés". "Cross" signifie "croisé" et "fit" veut dire "fitness". Cette discipline sollicite tout le corps par le biais d'entraînements intenses, qui varient de la musculation au cardio.

"Le crossfit est une succession d’exercices donnés avec un temps limité pour les effectuer", informe Sébastien Assohou, coach sportif. Au programme : tractions, soulevés de terre, squat, burpees, corde à sauter, montées de corde, sauts sur caisson, gainage… "Chaque entraînement propose une série d’exercices différents, pour que le corps ne s’habitue jamais à l’effort", poursuit le spécialiste.

Pourquoi le crossfit aide-t-il à perdre du poids ?

Un exercice dit "cardio", comme la course à pied, le vélo, ou la simple action de sauter, sollicite des organes profonds comme le coeur et les poumons. Le rythme cardiaque s’accélère et l’organisme va devoir aller puiser dans les sucres et les graisses pour produire de l’énergie. Les exercices de renforcement musculaire, quant à eux, permettent d’augmenter le métabolisme, de dessiner et raffermir le corps. On va ainsi construire des fibres musculaires qui ont besoin d’énergie pour fonctionner au quotidien. C’est la raison pour laquelle une personne très musclée va consommer plus de calories au repos !

Le crossfit a une particularité : il n’y a pas de temps de récupération entre deux exercices. Le but étant d'amener son corps à une fatigue continue, pour des séances allant de 35 à 45 minutes, ce qui va encore plus pousser l’organisme à brûler des graisses et se surpasser. "Cette discipline permet aussi de gagner en muscle, en agilité, en souplesse, en force, selon les exercices pratiqués", estime le spécialiste.

Le crossfit est-il accessible à tous ?

"C’est accessible à tous, si c’est bien encadré par des professionnels qui donnent les bons mouvements et les bonnes techniques",

(...) Cliquez ici pour voir la suite