Sport : faut-il adopter "l’entraînement rationnel" pour préserver notre santé mentale ?

Luis Quintero

S’écouter et se faire plaisir. Si lorsque vous avez pensé à une séance de sport vous avez ressenti un manque d’entrain au mieux ou une énorme flemme au pire, mais que vous vous forcez pour des raisons qui vous sont propres, il est peut-être temps de revoir votre rapport au sport. En ce début d’année propice aux résolutions, la tendance est souvent de se (re)mettre à l’exercice. Mais comment tenir cette habitude si elle ne nous procure aucun plaisir, et qu'elle vient juste s’ajouter à la longue liste des tâches ingrates à accomplir chaque jour ? C’est à ce moment qu’intervient le mouvement de "l’entraînement rationnel".

"Il s’agit d’un mouvement qui encourage les gens à se concentrer sur des entraînements qui les font se sentir bien", a expliqué David Wiener, spécialiste du sport et de la nutrition, à Stylist. En d’autres termes, plutôt que de se concentrer sur les résultats attendus à la suite de certaines pratiques, il est davantage question de simplement passer un bon moment.

"L’entraînement rationnel, c’est pousser les gens à aimer les activités physiques qu’ils pratiquent, a expliqué la coach personnelle Paige Verity Davis à Stylist. Par exemple, si vous n’aimez pas courir, ne courez pas, trouvez simplement une méthode alternative." Cette méthode pousse à tester plusieurs activités pour trouver celle qui va vous motiver naturellement et vous donner envie de vous entraîner par plaisir. En plus du sentiment procuré sur le moment, ce type d’entraînement permet de ne pas vous mettre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Réseaux sociaux : les contenus “body positive” sont bons pour votre santé mentale, démontre une étude
L'incompétence stratégique, cette manière sournoise de faire reposer la charge mentale sur votre partenaire
Psycho : découvrez la méthode HEAL, une technique de méditation pour entraîner votre cerveau à positiver
Notre manière de manger en dit beaucoup sur nos émotions
Santé mentale : “invoquer votre homard intérieur”, cette méthode pour enfin poser des limites et savoir dire non