Spotify, Deezer… : sur les plateformes de streaming, les fausses écoutent se comptent en milliards

© iStock

Le Centre national de la musique s’est penché sur le nombre de fausses écoutes enregistrées par les plateformes de streaming. En 2021, entre 1% et 3% de « faux streams » ont été constatés en France.

Spotify, Deezer et Qobuz. Voici les trois plateformes de streaming de musique qui ont accepté de fournir leurs chiffres d’écoutes détaillés de l’année 2021 au Centre national de la musique pour une enquête sur les faux streams. France Inter présente ce lundi les résultats du premier rapport mondial sur les écoutes frauduleuses, un an et demi après le début des analyses.

1% à 3% du marché

Ces faux streams (plus fréquemment appelés « fake streams », en anglais) sont identifiés grâce aux comportements inhabituels d’écoute (longue durée ou écoute d’un morceau en vitesse accélérée). Achetés par les acteurs de la production musicale (artistes, maisons de disque…), ils permettent de gonfler les statistiques d’écoutes d’un morceau ou d’un artiste.
Au total, pour l’année 2021, entre 1 et 3 milliards de streams sont considérés comme frauduleux (sur 100 milliards de morceaux écoutés en un an en France), soit 1% à 3% du marché. Deezer est la plateforme la plus touchée avec 2 ,6% d’écoutes achetées. Qobuz se trouve à la deuxième place avec 1,6% de ses écoutés. Enfin, sur Spotify, 1,1% des écoutes de la plateforme sont considérées comme fausses.

France Inter précise que sur Deezer et Spotify, les fake streams concernant surtout des titres peu écoutés. Au contraire, pour Qobuz, les titres les plus écoutés, figurant dans le top 10 000, sont privilégiés. Aussi, dans le top 10 des titres les plus écoutés sur Qobuz,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi