Les spots nocturnes de Thylacine

·2 min de lecture

Avant de repartir enregistrer à bord de sa caravane studio et de prendre la route des festivals, le musicien électro nous livre la carte de ses lieux festifs préférés. 

Son bar                                                                           

« Pour être honnête, je ne mets que très peu les pieds dans les bars. La tournée m'apporte déjà ma dose d'odeur de bière et de planchers collants pour l'année entière ! Mais s'il fallait en citer un, je dirais Les Nautes, sur les quais de Seine. Pour moi, c'est le symbole de la réappropriation d'un lieu par les gens, celui d'un espace magnifique autrefois dédié à l'automobile. On s'assoit sur des transats et on peut admirer la Seine et les immeubles de l'île Saint-Louis. »

Les Nautes, 1, quai des Célestins, Paris-4e.

Sa cantine     

« Ma dernière vraie révélation gustative a eu lieu chez Ito Izakaya. C'est un micro-restaurant calqué sur les bars à tapas japonais, les “izakayas”. Il faut choisir le menu dégustation et se laisser surprendre – sans chercher à trop comprendre. Il paraît aussi que ses rãmen, le midi, sont les meilleurs de Paris. »

Ito Izakaya, 4, rue Pierre-Fontaine, Paris-9e.

Ses clubs     

« Je n'ai jamais joué dans un club à Paris pour l'instant, pour ne pas faire de l'ombre à mes concerts, très visuels, programmés dans les grandes salles parisiennes, type La Cigale ou l'Olympia. Mais si je devais en choisir un (et j'espère pouvoir le faire un jour), ce serait le Rex Club. Non pas pour son esthétique dont je ne suis pas fan, mais pour son installation sonore géniale. Le plaisir d'avoir enfin, en plein Paris, un son puissant, immersif et non...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles