Spray nasal anti-Covid : l'Agence du médicament suspend leur vente

·1 min de lecture

On connaissait le spray nasal à l'eau de mer, bien utile en cas de rhume. Un spray "spécial Covid", censé lutter contre les particules de virus logées dans la cavité nasale devait être commercialisé le 1er mars dans les pharmacies françaises. Selon les communications récentes du fabricant, ce spray virucide, à base d'eau ionisée, "assure l'inactivation du virus Sars-CoV-2 à plus de 99%".

Il peut être utilisé "après une prise de risque par exemple", avait assuré à l'AFP Laurent Dodet, président de P&B. A condition de "faire une inhalation juste après avoir été infecté", soit avant que le virus ne pénètre les voies respiratoires, avait complété à l'AFP également, le Dr Pierre-Jacques Raybaud, médecin généraliste diplômé en immunologie.

Mais l'Agence du médicament suspend sa vente. "Malgré les allégations du fabricant, nous n'avons pourtant reçu aucune donnée de validation clinique démontrant la performance et la sécurité d'utilisation de ce spray, condition indispensable pour qu'un dispositif médical puisse être mis sur le marché selon la réglementation européenne relative aux dispositifs médicaux", indique l'Agence du médicament (ANSM) dans un point d'information diffusé ce 22 février.

Elle précise qu'en l'absence de telles garanties et dans l'attente d'informations complémentaires, elle suspend "par décision de police sanitaire (DPS) la mise sur le marché, la distribution, la publicité et l'utilisation" de ces deux sprays "jusqu'à (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Test salivaire Covid-19 : quelle efficacité ? qui peut en bénéficier ?
Nuage de sable venu du Sahara : un impact sur la santé ?
DIRECT. Covid-19 en France ce 22 février : les annonces du Préfet des Alpes-Maritimes
Comment calmer les effets de la ménopause ?
Cyberattaques sur les hôpitaux : quelles conséquences sur les patients et les traitements ?