Le stérilet hormonal est-il mauvais pour la santé ? Le gouvernement fait le point

© Getty Images

En 2017, la hausse des déclarations d’effets indésirables liés aux stérilets hormonaux Mirena a contribué à donner aux dispositifs intra-utérins (DIU) hormonaux une mauvaise réputation. Mais le ministère de la Santé tient à rassurer les patientes sur le rapport bénéfice-risque de ce type de contraception.

Les stérilets hormonaux sont-ils mauvais pour la santé ? Les dispositifs intra-utérins (DIU) hormonaux sont souvent mal vus, réputés pour entraîner de nombreux effets secondaires, notamment depuis la vague de témoignages sur les effets indésirables liés au stérilet Mirena. Une mauvaise réputation que le ministère de la Santé a tenu à dissiper dans une note d’information publiée le 20 février dernier.

Le Service Public d’Information en Santé (SPIS) rappelle le fonctionnement des DIU hormonaux et revient sur les bonnes pratiques qui doivent accompagner cette contraception. Il souligne la nécessité d’informer les patientes sur les bénéfices et les risques (dont les effets secondaires) liés à ce moyen de contraception et l’importance d’un suivi médical régulier (un examen médical de contrôle doit être réalisé 4 à 6 semaines après la pose, puis un an après pour vérifier que le DIU est bien placé notamment).

Le SPIS rappelle également à qui s’adresse ce type de contraception citant notamment l’exemple de femmes « qui rencontrent des difficultés à tolérer un stérilet au cuivre pour cause de saignements abondants ».

Enfin la note revient sur les signes qui doivent alerter et nécessitent d’aller consulter un médecin comme la fièvre, des douleurs persistantes dans le bas-ventre, l’apparition brutale de troubles visuels ou encore de symptômes de dépression.

Mirena, un stérilet sous surveillance

La note d’information du...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi