Stéroïdes : une étude confirme le risque de dépendance et de graves effets secondaires

Les stéroïdes anabolisants sont souvent détournés de leur utilisation première. Ils sont habituellement prescrits pour prendre en charge les retards de puberté, certains types d'impuissance ou limiter l'amaigrissement chez les personnes alitées en raison d'une pathologie lourde. Mais depuis de nombreuses années, ils sont aussi utilisés par les sportifs pour augmenter leur masse musculaire. Une pratique dangereuse, comme l'indique une étude récente, parue dans la revue Performance Enhancement & Health (source 1).

Près d'un utilisateur de stéroïdes sur quatre est dépendant

"Nous voyons de plus en plus de jeunes adultes et d'adolescents adopter des comportements à risque, comme l'utilisation de stéroïdes, pour atteindre ce que beaucoup considèrent comme le corps masculin idéal", explique l'auteur principal de cette recherche, Kyle T. Ganson, professeur adjoint à l'université de Toronto, dans un communiqué (source 2). Et de rappeler : "La plupart des recherches antérieures sur l'utilisation de stéroïdes se sont concentrées sur de petits échantillons et des populations uniques, telles que les culturistes ou les amateurs de gym".

Lui et son équipe ont donc mené la première étude épidémiologique à grande échelle : ils ont suivi plus de 2 700 adolescents et jeunes adultes canadiens. Au total, 1,6 % des participants ont déclaré avoir utilisé des stéroïdes au cours de leur vie,

Lire la suite