Star Academy "truquée" ? Les révélations de Jérémy Amelin, finaliste de la saison 5

·2 min de lecture

Une expérience mitigée. Depuis leur sortie de la Star Academy, nombreux sont les candidats à évoquer de mauvais souvenirs dans le château de Dammarie-les-Lys. Sofia Essaïdi en fait partie. A l'époque de sa participation à la troisième saison du télé-crochet, la chanteuse était âgée de seulement 19 ans. Si elle lui a permis de se révéler au grand public et de briller dans des comédies musicales comme Cléopâtre, la dernière reine d'Égypte et Chicago, elle ne cache pas avoir été vivement chamboulée par sa notoriété très soudaine. "Quand vous dites que l'expérience de la Star Ac' a été traumatisante... De se retrouver propulsée du jour au lendemain, ça a été compliqué ?", lui a demandé Anne Roumanoff, aux commandes de l'émission de radio Ça fait du bien, sur Europe 1, mercredi 6 janvier 2021. Sofia Essaïdi lui a répondu sans détour : "Complètement ! J'ai adoré faire ça. C'était une vraie envie. Mais après, c'est le monde de la télé, aussi. On a 19 ans, on ne comprend rien du tout. On est vraiment là par passion, par envie. Et puis, on rentre dans un circuit assez compliqué. On le comprend après, ça."

Un "circuit compliqué" : Jérémy Amelin confirme. Invité de l'émission intitulée Etiquette, diffusée sur France.tv Slash, dimanche 28 février 2021, celui qui s'est hissé jusqu'en finale face à Magalie Vaé dans la cinquième saison de la Star Academy garde de mauvais souvenirs de son expérience. Selon lui, la production de l'émission n'employait pas les meilleures méthodes pour faire briller ses candidats : "Ce n’était pas vraiment truqué parce qu’on était libres de faire à peu près ce qu’on voulait. Mais c’est truqué dans le sens où c’est tellement influencé à la fois pour que nous, on vive des choses, et pour que le public perçoive des choses'", a expliqué le chanteur. La production demandait notamment aux candidats comme Jérémy Amelin de répéter face à la caméra des choses qui avaient été dites dans l'intimité des heures où le tournage était coupé : "On nous disait : 'Tu peux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite