Avec Star, Disney+ déroule un tapis rouge au “comfort watching”

Théo Ribeton
·1 min de lecture

Ce sera, nous dit le communiqué officiel, le “sixième pilier” de la plateforme, les cinq autres étant Disney, Pixar, Star Wars, Marvel et National Geographic. A partir du 23 février, le service Disney+ rassemblera sous la bannière Star un catalogue de quelque 450 titres (films et séries) dits adultes bien que tout de même plutôt familiaux, issus des studios et networks avalés plus ou moins récemment par la firme la plus puissante et la plus monopolistique de l’histoire du divertissement humain – ABC, FX, 20th Century Studios (ex-Fox) ou Touchstone en étant désormais des succursales.

La nouveauté ne concerne que les territoires non-américains, puisque Disney exploite aux Etats-Unis ce catalogue sur des plateformes distinctes, comme Hulu. Elle s’accompagne d’une légère augmentation de l’abonnement mensuel, qui passe de 6,99 euros à 8,99 euros, restant donc trois euros moins cher qu’un abonnement standard à Netflix, mais aussi trois euros plus cher qu’un abonnement à Amazon Prime.

Lire la suite...