Le stealthing, retrait du préservatif sans consentement, est considéré comme un viol au Canada

Adobe Stock
Adobe Stock

Qu'est-ce que le stealthing ? Cet anglicisme, traduisible par "furtivité", désigne le fait de retirer son préservatif durant l'acte sans le consentement de son ou sa partenaire. Cela fait des années que les témoignages de victimes abondent afin de mettre en lumière ce sujet de plus en plus pris en compte.

Et notamment, au niveau de la législation. Ainsi, la Cour suprême canadienne a récemment institué une loi : le retrait du préservatif sans le consentement de l'autre partenaire durant une relation sexuelle sera désormais considéré comme un viol. Une manière de poser des termes clairs sur une agression qui en manquait.

Et surtout, de marcher sur les pas d'autres législations à travers le monde. Ainsi la Justice de Nouvelle-Zélande considère-t-elle à l'unisson le "stealthing" comme une agression sexuelle, depuis l'an dernier.

Une reconnaissance à travers le monde

Mais c'est aussi le cas en Californie, premier Etat américain à rendre illégal le "stealthing" par le biais d'un texte voté (l'an dernier toujours) par les membres du parlement et proposé avec l'appui de la parlementaire californienne Cristina Garcia, définissant cet acte comme "non seulement immoral mais aussi illégal".

Dans le monde, une femme sur trois et un homme sur cinq auraient déjà été victimes de cette violation du consentement. Et au Canada, les dépôts de plaintes pour ce motif ne manquent pas. L'intitulé de "viol" ou "crime sexuel" dans les tribunaux devrait faire...

Lire la suite


À lire aussi

La Californie veut interdire le "stealthing", le retrait du préservatif sans consentement
Retirer son préservatif sans avertir est considéré comme un viol en Nouvelle-Zélande
"Seul un oui est un oui" : l'Espagne durcit sa loi sur le viol et le consentement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles